Vide maison après le décès d’un proche, les détails à ne pas oublier

S’occuper et trier les objets et tout ce qui a appartenu à notre proche décédé est une tâche difficile tant physiquement, au niveau de l’organisation que sur le plan émotionnel. Que ce soit après l’acquisition d’une succession immobilière ou mobilière, d’un logement ou d’une maison en location, vider les lieux des contenants d’une maison après un décès est une tâche indispensable voir obligatoire. Différentes entreprises (débarras, dépôts vente) et professionnels de confiance spécialisés dans l’estimation et la vente comme le commissaire-priseur par exemple proposent leurs services pour alléger cette obligation.

Vider une maison après un décès, les étapes à ne pas négliger

Gérer l’aspect administratif : les documents et papiers à jeter ou à conserver

Dans le tri des affaires d’un proche décédé, il est important de vérifier et trier les documents personnels comme les photos par exemple, mais aussi les documents personnels administratifs et juridiques afin de déterminer ce qu’il est important de conserver. Que vous vous chargez seul de cette tâche ou avec l’aide d’une personne de confiance, nous vous conseillons de les classer par boites, plus facile à gérer par la suite. Il sera important de conserver les titres de propriétés, les contrats de location, les documents bancaires, les contrats assurances, les factures.

Pour les comptes et les abonnements en téléphonie par exemple, il faudra les annuler rapidement auprès des différents services vu qu’ils ne sont plus utilisés. Leurs sommes cumulées peuvent être importante au fil des mois donc il faut agir vite. D’autres abonnements ou contrats comme l’électricité, l’eau et le contrat de location pour un logement loué sont à conserver, bien en vue pour une résiliation postérieure dès que le logement sera débarrassé et nettoyé.

 

vide maison les étapes a suivre
Résiliation d’un contrat EDF , la marche à suivre

Le tri des objets et mobiliers : à vendre, à conserver et à jeter

Pour déterminer la valeur et procéder à la vente des objets, bibelots, vaisselle, lampes, bijoux, tableaux… Comme nous vous l’expliquons dans notre article :  vente et débarras : à qui s’adresser en France ? Faites appel à un commissaire-priseur ou un antiquaire qui auront pour obligation d’estimer au plus juste la valeur vénale du contenant mobilier, bijoux, tableaux  et tout objet de décoration. Si les lots sont de bonne valeur, ils pourront être achetés par l’antiquaire ou le brocanteur ou vendus en hôtel vente aux enchères. Dans le tri des affaires de peu de valeur ou non utilisables, les biens que vous souhaitez conserver ou jeter, les professionnels du débarras vous aideront à déterminer ce que vous pouvez donner à des proches ou des associations caritatives, les biens que vous souhaitez garder car ils ont une valeur sentimentale, et les encombrants à jeter en déchetterie.

Sécuriser la maison ou le bâtiment après le débarras

Après le vidage des lieux d’une maison après le décès d’un proche , il est primordial de sécuriser le logement et ses parties attenantes contre les intrusions ou cambriolages dans l’attente de la vente immobilière nous vous conseillons de changer les serrures des portes d’entrée, portails et de sécuriser la fermeture des volets. Pour ne pas tenter le diable, pensez aussi à bien vider régulièrement la boite aux lettres ou encore mieux de diriger le courrier vers votre adresse ou une adresse de confiance.