Traitement des déchets : Le recyclage en France

Dans le cadre de la transition nécessaire vers l’économie circulaire, le recyclage des déchets en France suivi de la réincorporation des matières premières de recyclage (MPR) dans la production, est un pilier indispensable à la circularité des ressources.

Pour comprendre l’importance du recyclage, il est primordial de connaître le mode de traitement des déchets en France. En fonction des communes et des chaines de recyclage, les déchets ne vont pas subir le même traitement.

Il existe 4 grandes méthodes de traitement des déchets :

comment est traiter les déchets en France
Credits Pangolin- Guide du recyclage

 

Les différents traitements et recyclage des déchets en France

Tous les deux ans, la France conformément à la réglementation européenne, présente un bilan de la production de déchets et de leurs traitements. En France, en 2018, 27 % des déchets sont mis en décharge, 7 % sont incinérés avec ou sans récupération d’énergie et 66 % sont recyclés.

 

Recyclage dechets en France les chiffres ADEME
Source : SDES, décembre 2020

Le recyclage des déchets progresse fortement du fait du développement de la collecte sélective en lien avec l’ouverture de déchèteries (approximativement 4 600 en service en 2017) (voir la collecte de déchets ménagers et assimilés en déchetterie).

Le Bilan National du Recyclage (BNR) est diffusé depuis 2002 par l’ADEME et présente les principales évolutions des chiffres du recyclage en France pour différents matériaux de l’économie française: métaux ferreux, métaux non ferreux (aluminium, cuivre, zinc, plomb), verre, papiers-cartons, plastiques, inertes du BTP, et bois. Il fournit une vision d’ensemble du recyclage de chacun de ces matériaux sur dix années glissantes, ainsi que des éléments de contexte économique et technique, ou en lien avec des évolutions réglementaires.

Le traitement de déchets dangereux

Ils concernent les déchets chimiques, biologiques et minéraux, les huiles et solvants usés, les équipements hors d’usage, les batteries et accumulateurs… 34 % des déchets dangereux sont mis en décharge, 35 % sont recyclés et 30 % sont incinérés avec ou sans récupération d’énergie. 47 % des déchets dangereux est donc valorisé en 2018, dont 12 % avec récupération d’énergie.

90 % des huiles usées collectées sont valorisées. Les déchets de soins, les déchets chimiques et les solvants usés sont incinérés pour la plus grande partie.

Les déchets issus du traitement des déchets ainsi que les déchets minéraux dangereux sont en grande partie enfouis.

Traitement et catégories des déchets dangereux

Le traitement de déchets non minéraux non dangereux

Ils concernent notamment les métaux, ferrailles , papiers et cartons, verrerie, bouteillerie.

70 % des déchets non dangereux (hors déchets minéraux) est valorisé, dont 49 % font l’objet d’un recyclage matière (installations de traitement sur le territoire national). 26 % est acheminé en centre de stockage de déchets (décharge).

Le bilan national du recyclage (BNR) réalisé par l’Ademe donne des précisions par type de déchet.

  • En 2017, le taux d’incorporation des ferrailles (généralement appelé taux d’incorporation) dans l’acier produit est de 49 % (chutes internes comprises).
  • Celui du papier-carton est de 67 % (ce qui signifie que 67 % du papier-carton produit en 2017 l’est à partir de papiers-cartons de récupération). Ce taux est de 56 % pour le calcin réutilisé en verrerie de verre creux (bouteillerie, gobelèterie).

Il existe aujourd’hui sur le marché, différentes manières de rendre le traitement des déchets plus circulaire. Le réemploi est l’une de ces solutions.

Contrairement au recyclage, le réemploi n’exige pas de transformation des matériaux. Ces derniers ne sont pas considérés comme des déchets et sont par la suite valorisés pour être utilisés dans de nouvelles constructions. Certaines plateformes permettent d’acheter et de vendre des composants à réutiliser. Petit ou gros chantier, la seconde main est souvent la meilleure alternative aux besoins de chacun et de la planète.

Le traitement des déchets ménagers et assimiles (hors déblais et gravats)

 

En 2017, 22 % des DMA (hors déblais et gravats) sont mis en décharge, le taux de recyclage matière et organique atteint 43 % alors que 35 % sont incinérés avec récupération d’énergie.

La loi n° 2015-992 du 17 août 2015, relative à la transition énergétique pour la croissance verte, fixe l’objectif de réduire de 50 % la mise décharge des déchets non dangereux non inertes à l’horizon 2025 par rapport à 2010.

Plus d’informations ici :

Le traitement des déchets : l’environnement en France

https://ree.developpement-durable.gouv.fr/themes/economie-verte/activites-de-l-economie-verte/gestion-des-dechets/article/le-traitement-des-dechets

Liens utiles

https://ree.developpement-durable.gouv.fr/donnees-et-ressources/ressources/bases-de-donnees/article/sinoe-dechets

https://www.ademe.fr/recherche?query=recyclage

 

https://www.projetpangolin.com/comment-recycler-ses-dechets/