Débarras cave, grenier & garage

Comment procéder au débarras de ses dépendances ? (cave, grenier, garage, combles, etc.)

Vous disposez de dépendances dans votre logement (cave, grenier, garage, etc.) et vous vous êtes aperçu qu’elles étaient trop encombrées ? Alors vous êtes peut-être dans l’un ou plusieurs cas de figure ci-dessous :

Vous…

– hésitez à agir ou à laisser ces zones de stockage dans cet état ;
– êtes dubitatif quant à l’intérêt d’y consacrer beaucoup de temps et d’énergie ;
– avez du mal à estimer l’avantage qu’un débarras représenterait par rapport à la contrainte de manutention qu’il implique ;
– adorez conserver de multiples objets « au cas où » vous leur trouveriez un usage ultérieurement ;
– ne parvenez plus à faire un pas dans vos dépendances mais ignorez comment vous y prendre pour y remédier ;
– achevez vos travaux d’isolation, de réfection et vous avez conservé des matériaux et gravats, dont vous ne savez pas quoi faire ;
– projetez de vendre votre bien immobilier mais vos dépendances surchargées constituent un inconvénient majeur ;
– aimeriez bien débarrasser, mais la tâche vous parait insurmontable ;
– ne savez pas vers qui vous tourner pour obtenir de l’aide pour désencombrer ;
– aimez le travail soigneux et efficace, mais le temps vous fait défaut pour procéder à un débarras qualitatif ;
– voulez vider vos espaces de stockage, en respectant vraiment l’environnement ?
– etc.

Des solutions existent…

N’ayez crainte, vous êtes nombreux à dresser ces différents constats et des solutions existent pour vous aider à y remédier !
Quelles sont les alternatives possibles, comment s’y prendre, pourquoi est-ce important d’agir et de ne pas se laisser envahir sont autant de questions que vous vous posez sans doute.

Tentons à présent d’y voir plus clair sur la problématique du débarras des dépendances !
<2>1 – Un constat récurrent : les dépendances sont trop encombrées !

Les logements disposent généralement de dépendances (cave, grenier, garage, combles). Or, un constat s’impose ; elles sont souvent très encombrées. En effet, ces espaces nous servent à débarrasser notre habitation et à entreposer des objets et des meubles. Il s’agit habituellement des choses dont on ne se sert pas souvent ou qu’on souhaite garder en souvenir. On y stocke également des éléments, pensant s’en resservir un jour.

 

Les années passent…

Cependant, avec les années, ces objets deviennent obsolètes ou leur usage ne correspond plus à notre phase de vie. Par exemple, il peut s’agir d’appareils électriques ou électroménagers défectueux, qu’on espère prendre le temps de réparer un jour. Ou encore, du matériel bébé (réhausseur, chaise haute, table à langer, etc.) que nous gardons pour l’arrivée hypothétique d’un autre enfant dans le foyer. Néanmoins, au bout de quelques années, voire décennies, vous constatez que vous n’en aurez finalement plus l’usage. Ces objets pourraient alors retrouver une seconde vie ailleurs. De plus, nombreux sont les foyers qui ont, par exemple, accumulé des outils et du matériel pour le jardinage, alors qu’une partie seulement de ces équipements est véritablement utile.

 

Le temps vous fait défaut pour agir…

Nous entreposons aussi des meubles et objets que nous aimerions vendre. Le temps nous a cependant fait défaut pour prendre les photos, rédiger et publier les annonces sur Internet. Ou alors, en l’absence d’acquéreur, nous conservons, en attendant un futur acheteur. Les pièces en question peuvent rester longtemps sans trouver preneur et risquent de se détériorer. Les dépendances sont en effet parfois humides et poussiéreuses. C’est pourquoi, y stocker des affaires sur une longue période accélère leur processus de dégradation. Les appareils électriques, textiles, livres, etc., n’apprécient guère ces conditions d’entreposage.

 

Une démarche chronophage…

Trier au fur et à mesure ses affaires est assez chronophage. Aussi, si vous n’avez pas effectué un tri régulier dans vos dépendances, la mission du débarras peut s’avérer laborieuse et difficile. Vous pouvez alors vous décourager devant l’ampleur de la tâche.

Ainsi, le risque est de continuer d’accumuler et d’entreposer durant des années. En effet, votre emploi du temps s’avère sans doute bien chargé. Votre travail, vos proches et vos loisirs occupent probablement tout votre planning et vous n’avez pas toujours la possibilité de vous lancer dans une mission de débarras. Échanger votre week-end de détente contre une mission « tri, rangement et nettoyage » ne vous séduit pas forcément !

C’est là que notre société peut intervenir pour vous épauler !

2 – L’importance de débarrasser une cave ou un garage encombrés ?

Lorsque vos dépendances sont encombrées, vous perdez de ce fait de l’espace de stockage. Au-delà de ce constat, une zone surchargée peut aussi engendrer un manque d’hygiène et de salubrité. Ce problème peut aller jusqu’à l’apparition de nuisibles. En effet, un lieu encombré, parfois humide ou poussiéreux, et qui ne fait pas l’objet d’un entretien régulier, peut accroître le risque de présence d’insectes ou de rongeurs. Lorsque ces derniers élisent domicile dans vos dépendances, il devient difficile de les déloger. Ils peuvent détériorer ce que vous entreposez et véhiculent souvent des maladies. Le plus efficace alors est de se tourner vers des professionnels, pour s’en débarrasser (dératiseurs, etc.). Ils se chargent de la désinfection complète des lieux.

 

Une zone inexploitable…

De plus, une zone mal agencée n’est pas exploitable. Les accès deviennent très difficiles et retrouver un objet, un outil, devient compliqué, voire impossible. Il faut alors se souvenir dans quel carton, quelle caisse pourrait se cacher l’élément convoité. De ce fait, pour ne pas perdre votre temps, vous renoncez parfois à chercher et n’utilisez donc plus le matériel entreposé. D’où l’importance de ne garder dans vos dépendances que ce qui vous est vraiment utile ou à quoi vous tenez. Pour le reste, il semble alors judicieux de s’en séparer, pour faire place nette. Le stockage redevient alors possible car cet espace libéré pourra recevoir d’autres objets, que vous jugez utile de conserver.

Il est donc primordial dedégager et assainir vos dépendances. Cette démarche permet d’éviter l’apparition de nuisibles et d’agents pathogènes et vous libère une zone de stockage.

3 – Le fameux « au cas où » s’invite souvent chez nous !

Nous sommes nombreux a avoir tendance à garder divers objets (bibelots, ustensiles, vieilles revues, etc.), dont l’utilité est rare voire inexistante. C’est le fameux « au cas où ». Alors que se cache-t-il derrière cette expression et où atterrissent les affaires en excédent ?
Il est fréquent d’entendre les gens dire : « Je garde ça, au cas où ! » Au cas où le besoin d’utiliser cet objet se ferait sentir dans le futur, alors que ce n’est pas le cas actuellement. Or, la probabilité pour que ce « au cas où » se transforme en vrai besoin est assez minime. Bien souvent, quand nous ne sommes pas sûrs de nous en resservir un jour, il ne sert finalement jamais. En revanche, l’encombrement lui est bien réel. Est-ce alors « rentable » de conserver pour un usage ultérieur hypothétique, en sachant que vous risquez de ne jamais vous en resservir ? Ne serait-ce pas plus judicieux de désencombrer pour retrouver un confort dans vos espaces ?

 

Faire du tri pour apaiser son esprit !

Dans notre société, nous consommons beaucoup et les affaires peuvent vite envahir notre espace, si nous ne procédons pas à un tri régulier. Pour certains individus, lorsque l’accumulation est excessive, cela relève d’une véritable pathologie (syllogomanie, syndrôme de Diogène). Les personnes atteintes sont dans l’incapacité de se séparer d’objets, de jeter quoi que ce soit et en souffrent. Cela transforme leur quotidien en cauchemar. Même lorsque nous ne sommes pas à un tel stade d’accumulation, nous pouvons cependant en pâtir. En effet, les éléments qui encombrent vos lieux finissent par encombrer aussi votre esprit !
Quoi de pire en effet que de nettoyer une pièce encombrée et désordonnée. Il faut alors du temps pour ranger avant d’espérer pouvoir nettoyer. En cas d’entassement, cette tâche devient encore plus chronophage et laborieuse.

 

Des phases d’accumulation…

Certaines phases de vie peuvent accroître le risque d’accumulation. Par exemple, l’arrivée d’un enfant s’accompagne d’une augmentation des tâches domestiques et l’apparition dans le foyer de nouveaux équipements (matériel de puériculture, vêtements, livres d’éveil, jouets). La combinaison « moins de temps / plus d’équipements » peut engendrer une accumulation. Le risque est de se laisser envahir par d’innombrables objets et de ce fait se sentir débordé.

Par ailleurs, lorsqu’un individu traverse une période difficile, il aura moins le cœur au tri et au rangement. C’est pourtant une démarche importante pour le mental. Il se peut alors qu’il rentre dans un cercle vicieux. L’envie d’accomplir la tâche diminue, alors le retard s’accumule et la mission devient de plus en plus insurmontable. C’est pourquoi, il devient important de se faire accompagner par des professionnels, pour maintenir un espace de vie agréable, ordonné et propre. Cela contribuera à surmonter l’épreuve, source du mal-être initial.

 

Où atterrissent les objets ?

De plus en plus de sites Internet, d’applications mobiles nous invitent à trier, ranger, agencer nos espaces et à vendre ou donner les objets, pour lutter contre le gaspillage. Une fois la prise de conscience effectuée et armés de vos tutoriels, vous vous lancez alors dans un grand tri. Cependant, il arrive régulièrement que vous n’osiez pas l’accomplir jusqu’au bout. En effet, bien souvent, vous rangez votre espace de vie, pour qu’il soit sain et confortable. Néanmoins, face au dilemme cornélien de conserver ou évacuer, vous repoussez la décision ultime à plus tard et vous stockez dans vos dépendances. De ce fait, vous avez en quelque sorte débarrassé votre logement de A à V. Votre domicile est certes organisé et sain mais vous n’êtes pas allé au bout du processus. C’est probablement la dernière phase qui vous inquiète le plus ; renoncer aux objets !
C’est pourquoi, vos grenier, cave, garage, grange, comble, cagibi abritent de nombreux éléments. Vous aimeriez récupérer de l’espace de stockage mais ne savez pas par où commencer !

 

Quels sont les points bloquants quand on débarrasse ?

Un des problèmes auxquels vous êtes confronté lorsque vous voulez désencombrer est de devoir décider de garder ou de vous séparer de l’objet. Le cas échéant, il faut encore statuer entre vendre, donner et jeter. Ces décisions peuvent sembler anodines mais en fonction de la valeur marchande et la dimension affective des choses, elles seront plus ou moins faciles à prendre.
Nous avons peur de renoncer à un objet, de devoir choisir s’il est utile ou non. Nous craignons de regretter mais l’absence de décision nous empêche d’aller de l’avant. Pour certaines personnes, cela peut se transformer en casse-tête ! Face à l’ampleur de la tâche, vous renoncez parfois à débarrasser ou finaliser un débarras entamé.

 

Faire de la place pour le présent et le futur…

Or, savoir vous débarrasser de vos objets du passé, c’est aussi permettre à vos projets présents et futurs d’avoir de la place. Dégager vos zones, vous aide à vous projeter sur de nouvelles envies. Ce n’est pas anodin de trier, ranger et nettoyer son intérieur. C’est tout votre état d’esprit et votre motivation générale que vous chouchoutez en suivant cette démarche. Faire place nette chez soi, c’est aussi une façon d’y voir plus clair au global. Cela contribue à clarifier vos idées, vous apaise et en quelque sorte vous libère d’une partie de votre charge mentale.
Débarrasser son intérieur peut sembler banal mais cela correspond finalement à une démarche plus profonde. Nous sommes alors fier et serein d’avoir un domicile bien entretenu et agencé. De ce fait, nous serons plus disposés à nous concentrer sur d’autres priorités.

4 – Stockage de matériaux et gravats après vos travaux

Si vous avez effectué des travaux d’isolation ou de réfection de vos pièces, vous avez probablement des restes de matériaux ou de gravats. Il peut s’agir de carrelages, parquets, panneaux isolants, peintures, enduits, vernis, déchets divers, etc. Nous entreposons souvent ces éléments dans les dépendances.

 

Concernant les gravats…

Si vous avez réalisé votre chantier seul, vous n’aviez peut-être pas l’équipement nécessaire pour enlever ces résidus et vous avez reporté à une date ultérieure leur évacuation. Si vous avez fait intervenir un professionnel, il est également possible qu’il n’ait pas évacué les gravats. Ce service n’était peut-être pas inclus dans la prestation, afin de faire baisser votre devis.
Dans les deux cas de figure, vous comptiez un jour louer le matériel adapté et vous en débarrasser, en vous tournant vers les déchetteries. Ou alors, vous songiez peut-être à contacter un proche, qui possède l’équipement, afin qu’il vous aide. Cependant, ce jour tarde à arriver. Vous reportez le moment d’accomplir cette tâche. Face à la difficulté et la pénibilité de ce type de mission, la procrastination est souvent au rendez-vous.

 

Concernant les restes de matériaux…

Après des travaux, il reste toujours des matériaux. Nous avons tendance à conserver ces éléments. En effet, nous connaissons des artisans ou des proches qui en auraient l’usage prochainement et à qui nous pourrions les donner. Ou alors, nous projetons de refaire des travaux dans quelques années. En attendant, nous les conservons dans le garage, ou la cave.
Bien souvent, pris par notre quotidien, on les oublie… Des années s’écoulent et lorsque vous souhaitez faire le tri, certains produits sont hors d’usage.

 

Substances et matériaux hors d’usage…

Il arrive régulièrement que les produits (peintures, enduits, etc.) aient séché. En effet, le stockage doit se faire dans des conditions spécifiques pour éviter le dessèchement et ce n’est pas toujours le cas (herméticité, taux d’humidité, etc.). Impossible alors de se resservir des substances détériorées.

Quant aux panneaux isolants, certains matériaux sont putrescibles, en cas d’humidité persistante. Or, c’est souvent le cas dans les dépendances, sans chauffage ni isolation. Ces matériaux perdent donc leur pouvoir isolant. De ce fait, ils sont hors d’usage, si nous ne les avons pas conservés dans de bonnes conditions. Il n’est alors pas judicieux de les stocker longtemps.

Concernant les restes de carrelage, de parquet, ils correspondent souvent à une petite surface. De ce fait, il n’y en a pas assez pour la réfection d’une pièce entière, sauf s’il s’agit des sanitaires. Nous conservons généralement ces éléments dans le cas où un ou deux carreaux seraient cassés et à remplacer. Ce cas de figure n’est pas si fréquent et à force de conserver de multiples pièces « au cas où », vous finissez par ne plus pouvoir faire un pas dans votre dépendance.

Par ailleurs, vous avez peut-être réalisé l’aménagement de vos combles, ou la réfection de votre toiture. En général, les artisans qui interviennent ont tendance à laisser les gravats dans les greniers. En effet, leur élimination n’est pas forcément comprise dans la prestation. Il vous incombe alors de les évacuer.

 

Une manutention accidentogène…

Il faut savoir que la manutention dans les dépendances est plus accidentogène. En effet, les accès y sont plus difficiles que dans le domicile principal (plus étroits, en pente, avec des marches, plafond bas, etc.). C’est pourquoi, effectuer seul cette logistique, sans formation, est source d’incident ou d’accident. Désencombrer ces zones requiert du matériel spécifique et une formation. Les professionnels, assurés et qualifiés, sont les mieux placés pour accomplir ce travail sans casse ni blessure.
Vous avez aussi peut-être conservé un ou deux mètres carrés de brise-vue, de grillage, quelques parpaings ou tuiles. Mis bout à bout, tous ces éléments remplissent votre dépendance et peuvent être dangereux, si vos enfants y ont accès. Aller chercher un vélo, une trottinette devient alors une mission périlleuse. Il n’est pas forcément judicieux de conserver tous ces matériaux. Mieux vaut alors cibler les pièces qui présentent vraiment un intérêt à être gardées. Par exemple, si vous craignez de ne pas retrouver la même teinte ou le même motif d’un carrelage, il peut effectivement y avoir un intérêt à conserver quelques carreaux. En revanche, pour les matériaux plus communs, pensez à vous poser les questions suivantes :
« Est-ce que je préfère avoir cela « au cas où », mais je condamne ma zone de stockage, à présent surchargée ? »
ou alors
« Est-ce que je préfère me débarrasser de ces matériaux, faciles à trouver dans le commerce, et retrouver un lieu sain et exploitable ? »
A vous d’évaluer la balance avantages / inconvénients. Sachez là aussi qu’un professionnel peut vous apporter son regard pertinent sur l’optimisation de vos zones de stockage et vous permettre de répondre à ces questions.

5 – Lorsque vous vendez votre logement…

Si vous projetez de vendre votre bien principal pour déménager, ou celui dont vous venez d’hériter suite à un décès, il doit être entièrement vide. Nous pensons toujours à débarrasser l’intégralité d’un logement mais oublions parfois de nous occuper des dépendances. Or, elles doivent également être vides pour envisager la vente.

Lors des visites, les acquéreurs potentiels constatent l’encombrement d’une cave, d’un grenier, etc. Ils craignent alors que vous ne soyez pas en mesure de vous en charger avant la transaction. En effet, ils ne souhaitent pas hériter d’un cadeau empoisonné. Cela peut installer une réticence, un blocage de leur part. Ils seront alors freinés dans leur élan d’achat et cela peut faire la différence, s’ils hésitent avec un autre bien immobilier.

 

Difficile de se projeter…

De plus, l’encombrement des zones de stockage ne leur permet pas de se projeter et de percevoir tout le potentiel de la pièce, en termes de volume.
Par ailleurs, un amas de meubles, objets, matériaux peut masquer une humidité des murs, ou abriter des nuisibles. Lorsqu’on ne peut pas visualiser correctement la pièce, cela renvoie une image négative.
De façon plus ou moins consciente, l’acquéreur potentiel pense que, si les dépendances sont dans un état pitoyable, alors vous n’entretenez pas bien votre habitation, de façon globale.
Le rangement, l’agencement et la propreté sont des points primordiaux pour rassurer un acheteur.

Un garage, une cave, un grenier peuvent vraiment représenter une plue-value et faire pencher la balance du bon côté. En revanche, une dépendance non ou mal entretenue fera fuir. Ce qui aurait pu être un atout majeur se transforme en inconvénient. Vous passez alors à côté de belles opportunités de vente.

C’est pourquoi, le débarras s’impose, suivi parfois d’une désinfection. Encore une fois, pour une efficacité totale et allier qualité et rapidité, les professionnels peuvent répondre parfaitement à votre besoin !

6 – Traçabilité de vos déchets

Selon la loi n° 75-633 du 15 juillet 1975, relative à l’élimination des déchets et à la récupération des matériaux :

« Toute personne qui produit ou détient des déchets, (…) est tenue d’en assurer ou d’en faire assurer l’élimination (…). »
De ce fait, vous ne devez pas faire n’importe quoi avec les déchets que vous produisez. Vous devez leur faire intégrer une filière de traitement / recyclage / valorisation. Pour les ordures ménagères, vous avez connaissance de vos obligations et de la marche à suivre.
Cependant, lorsque vous générez des gravats lors d’un chantier, ou quand vous possédez des restes de produits chimiques (peintures, enduits, mastics, décapants, vernis, etc.), vous ignorez parfois comment vous y prendre.

Afin de respecter l’environnement et la santé de tous, vous ne devez pas vider la fin des pots dans votre évier. Il s’agit en effet de déchets spéciaux, qu’il faut confier à des déchetteries. Ces substances polluantes pourraient se mélanger aux eaux usées et in fine se retrouver dans notre eau potable.

Ainsi, lors du débarras de vos dépendances, les professionnels peuvent se charger de transporter vers les déchetteries les différents matériaux et produits. Ils savent dans quelles zones déposer les divers éléments et peuvent garantir une traçabilité parfaite de vos déchets. De cette manière, vous vous délestez de cette contrainte et optez pour une démarche éco-responsable.

Si le respect de l’environnement est une valeur qui vous tient à cœur, alors pensez à réduire votre impact également lors de vos travaux de réfection et confiez vos déchets à des experts !

7 – Pourquoi faire appel à des professionnels du débarras ?

Problèmes auxquels vous serez confrontés, si vous agissez vous-même…

Si vous souhaitez effectuer un débarras seul ou avec vos proches, vous risquez d’être confronté à des problèmes. En effet, si débarrasser n’est pas votre métier, vous ne maitrisez probablement pas les gestes de manutention. De ce fait, vous risquez de vous faire mal ou casser des objets, en adoptant des postures inappropriées. Porter, déplacer des charges lourdes n’est pas anodin. Il faut connaître les astuces pour accomplir cette tâche sans blessure, ni casse.

Par ailleurs, vous ou vos proches ne possédez sans doute pas l’ensemble du matériel adapté à ce type d’intervention, pour transporter les meubles et encombrants, en toute sécurité. Vous risquez alors de devoir réaliser manuellement toute la logistique, là où un engin ou un équipement mécanisé aurait pu la faciliter. De plus, en l’absence de véhicule avec une grande capacité de stockage, il faut effectuer beaucoup d’aller-retours pour acheminer les éléments. Si votre domicile se trouve loin des associations susceptibles de récupérer vos dons ou des déchetteries, la mission devient vite très chronophage.

Le débarras se transforme alors en une vraie contrainte éprouvante, voire périlleuse ! Vous pouvez ainsi y laisser une partie non négligeable de votre temps, votre énergie et votre santé !

 

Avantages si vous faites appel à une entreprise de débarras

Quel est l’intérêt de solliciter un professionnel pour débarrasser vos dépendances ? Une société spécialisée en débarras présente de nombreux avantages. En effet, sous-traiter cette tâche à des experts vous évite une perte de temps et d’énergie. De plus, une entreprise de débarras possède une main d’œuvre qualifiée, formée et compétente. De ce fait, les postures et les gestes seront appropriés. Cela permet de sécuriser l’intervention et éviter la casse ou d’endommager la pièce à désencombrer.

Notre entreprise de débarras intervient dans toute la France :

 

Des professionnels équipés et formés !

Par ailleurs, le professionnel dispose du matériel adéquat, quelle que soit l’accessibilité de la zone, pour transporter les éléments. Cela vous évite donc une location onéreuse de véhicule ou d’équipement. Habitués à ce type d’intervention et aguerris, les professionnels sauront intervenir dans n’importe quelles conditions d’accès, et s’adapter à la nature et au volume à débarrasser. Ils seront, de ce fait, toujours efficaces et soigneux avec vos affaires. Ils respecteront toujours le matériel et les lieux dans lesquels ils interviennent. Si besoin, ils emballent les pièces fragiles et protègent les surfaces.

 

Vendre…

De plus, vous pouvez bénéficier de leurs réseaux de partenaires (brocanteurs, associations, déchetteries). En effet, il est envisageable de vendre, donner ou recycler les objets et meubles dont vous souhaitez vous débarrasser. La démarche de contacter des brocanteurs professionnels pour valoriser vos affaires est assez chronophage. Publier des petites annonces sur Internet, dans l’espoir de vendre est également souvent long et fastidieux. En faisant appel à des experts du débarras, vous vous délestez de cette charge. Ils peuvent utiliser leur réseau et accroître ainsi les chances de vendre les éléments. Or, plus vous vendez de biens, plus votre devis de débarras baisse. Les ventes viennent en effet en déduction de votre facture finale. Les experts peuvent estimer le coût de vos biens et faire en sorte d’en tirer le meilleur prix ! Leur valeur marchande est donc évaluée le plus précisément possible, dans votre intérêt.

 

Donner…

Par ailleurs, vous souhaitez peut-être donner des affaires à des associations. C’est une option judicieuse, surtout si les éléments ne sont pas suffisamment en bon état pour être vendus. Suite à une réparation, ils pourraient obtenir ainsi une seconde vie. Donner aux associations est aussi intéressant lorsque certains objets ne représentent pas une grande valeur. Ou alors, si vous désirez tout simplement soutenir les actions caritatives. Dans tous les cas, cela permet de lutter efficacement contre le gaspillage et s’inscrit donc dans une démarche pérenne, respectueuse de l’environnement.

Cependant, il n’est pas toujours facile de savoir vers quelle structure se tourner. En effet, certains organismes peuvent venir récupérer les encombrants chez vous et d’autres ne proposent pas ce service. Il se peut alors que vous souhaitiez donner, sans pouvoir acheminer facilement les meubles et pièces volumineuses. Votre bonne volonté se confronte alors à cet obstacle et le don peut tomber aux oubliettes. Les professionnels, en lien avec les structures caritatives, peuvent ici aussi répondre à vos besoins.

Recycler…

Enfin, il est possible de recycler certains matériaux qui se trouvent dans vos dépendances (carrelages, métaux, etc.). Encore une fois, cela contribue à réduire l’empreinte carbone et respecter l’écologie. Là aussi, les professionnels vous aident car ils savent vers quelle déchetterie se tourner et possèdent les équipements et véhicules adaptés. Cela vous évite des trajets, avec des éléments potentiellement dangereux (lourds, coupants, etc.).

8 – Quelles sont les grandes étapes d’un débarras avec un professionnel ?

Une fois la décision prise de débarrasser votre dépendance avec l’aide d’un professionnel, comment pouvez-vous procéder ?

Au préalable, avant de nous contacter…

Avant de faire appel à des professionnels du débarras, nous vous conseillons, au préalable, de faire un tri des affaires que vous souhaitez conserver, et celles que vous désirez vendre ou donner. Il est judicieux que vous puissiez définir cela en amont. Nous pouvons cependant vous aider à réaliser ce tri minutieux. Une fois vos choix effectués, il incombe alors aux experts de réaliser tout le travail de manutention et de logistique.

Sollicitez-nous !

En premier lieu, vous pouvez contacter notre entreprise. Notre équipe répond avec plaisir à l’ensemble de vos questions.

Programmez une visite gratuite !

Ensuite, nous nous déplaçons rapidement et gratuitement sur site pour effectuer une première visite. Cela nous permet de visualiser la nature et le volume des objets et encombrants et l’accessibilité. Ces paramètres sont importants pour estimer le coût de notre prestation.

Recevez votre devis gratuit !

De ce fait, nous sommes en mesure de vous établir un devis gratuit dans les 48 heures qui suivent la visite. Clair et concis, il détaille le prix de notre intervention.

Validez votre devis et programmez votre débarras !

Lorsque vous avez validé le devis, nous programmons le jour de notre intervention, en tenant compte de vos contraintes de planning. Si vous ne pouvez pas être présent, nous nous mettons d’accord au préalable par téléphone sur les éléments à enlever et ceux à laisser sur place. Si vous êtes présent, nous réalisons cet état des lieux avec vous le jour du débarras.

Ainsi, vous nous indiquez ce que vous désirez conserver, vendre, donner, recycler. Nous ferons au mieux pour tenir compte de vos attentes, en fonction des opportunités au sein de nos réseaux de brocanteurs, associations et déchetteries.

Le jour J !

Nous procédons alors aux différentes étapes du débarras (tri minutieux, enlèvement, transport, vente, don, valorisation, recyclage). Nous travaillons efficacement et avec soin et discrétion pour répondre à vos souhaits ! Une fois l’espace désencombré, nous effectuons le nettoyage et/ou la désinfection des lieux.
Vous retrouvez ainsi de l’espace de stockage, dans une zone rangée, propre, assainie !

Réglez la prestation !

Vous pouvez régler par chèque ou virement bancaire, le jour J ou à réception de facture. Il est possible d’étaler le paiement en 3 fois sans frais.

Pour conclure…

Ainsi, vous l’aurez compris, vous n’échappez probablement pas à la règle et vos dépendances sont encombrées. Face à ce constat, les intérêts et raisons d’agir pour y remédier sont nombreux. En effet, la liste des inconvénients à laisser ces espaces surchargés est longue. On peut citer par exemple :

– l’entreposage d’objets inutiles, dont vous n’avez plus l’usage ;
– la perte d’espace de stockage ;
– le risque d’un manque d’hygiène et de salubrité, entraînant une apparition de nuisibles et d’agents pathogènes ;
– la dangerosité de l’entassement pour vos enfants (matériaux dangereux, mal agencés, etc.) ;
– l’aspect rédhibitoire d’un encombrement pour envisager une vente ;
– l’impossibilité d’exploiter la zone encombrée (objets introuvables, etc.).

Agissez…

C’est pourquoi, face à des dépendances surchargées, ne culpabilisez pas de vous débarrasser d’objets ou d’avoir procrastiné devant cette tâche ! Faites vous plutôt aider par des professionnels qui sauront vous accompagner et accomplir un débarras qualitatif et respectueux de l’environnement.
Trier, sécuriser, débarrasser, nettoyer, valoriser et recycler constitue le cœur de nos compétences !
Confiez cette mission à des experts, pour éviter une manutention accidentogène. Avec leur formation et leurs équipements, ils sauront s’adapter à tout type d’intervention, afin que vous conserviez votre temps, votre énergie, votre santé !

Alors, si vous n’utilisez pas, débarrassez ! Évitez ce fameux « au cas où » qui nous pollue au quotidien, en phagocytant nos zones de vie. Il faut réapprendre à oser se séparer des objets dont on n’a plus l’usage ! L’ entassement de matériel ne permettra pas de répondre à vos prochains besoins, il va au contraire à l’encontre de votre bien-être.
Trier et ordonner contribue à clarifier votre pensée, alors conservez l’utile, délestez-vous de l’inutile !

Donnez de l’espace à vos projets présents et futurs, et retrouvez ainsi de la sérénité !

Nous contacter
Pour plus d'informations Nous contacter